"Vous avez des infos ?"

LES TAÏCHICHOUANNEURS DE SUI CHIN
ONT ENFIN LEUR SITE !



Nous sommes le 18-08-2019. Merci d'être sur mon site. Il est environ 2 heure 42: ! C'est très tôt en France ! -|||- Pour votre santé, il est recommandé de songer à aller (ou retourner ) dormir.
"Merci de placer mon site au démarrage de votre navigateur."

Le Taï Chi Chuan, qu'est-ce que c'est ?

Un art martial avant tout !

Avant d'être présentée comme une discipline de santé, le Taï Chi Chuan est avant tout un art martial (wǔ shù 武术) [ ou chou ].

Il fait partie de la famille des arts martiaux internes chinois (nèi jiā 内家) [ neille djia ], tout comme la boxe des huit trigrammes (bā guà zhǎng 八卦掌) [ Ba goua djang ] et la boxe de la forme et de l'esprit (xíng yì quán 形意拳) [ Ching i tchuanne ]. Contrairement aux arts martiaux externes (wài jiā 外家) [ Ouaille djia ] qui privilégient le travail de la force physique, les arts martiaux internes mettent l'accent sur le développement et l'utilisation du qì 气 [ Tchi ou Ki ], l'énergie vitale.

Comme tous les autres arts martiaux chinois internes ou externes, le tài jí quán [ Taille dji tchuanne ] a été conçu initialement pour se défendre contre des agressions de toutes sortes (attaques de brigands, oppressions des autorités en place ou invasions des pays limitrophes).

Ainsi, chaque mouvement correspond à une ou plusieurs techniques de combat (appelées applications martiales ou gōng fáng jì shù 攻防技术) [ Gong fang dji chou ].

Le côté martial de cet art se reflète dans son nom : tài jí quán signifie la boxe du grand retournement ou la boxe du faîte suprême.

Voici la traduction littérale :

Son origine

L'origine du tài jí quán n'est pas connue de manière certaine. Néanmoins, il existe deux principales hypothèses.

La première repose sur la légende de zhāng sān fēng 张三丰[ Djang sanne feung ], un taoiste immortel qui aurait inventé le tài jí quán au 13ème siècle en observant le combat d'une grue et d'un serpent. Manifestement, la grue était plus grande, plus massive et physiquement plus forte, mais c'est le serpent qui remporta la bataille. Et ce, en usant de techniques souples, de déplacements curvilignes, de mouvements tantôt lents, tantôt explosifs et d'une attitude reflétant l'équilibre yīn 阴 [ Ying ] et yáng 阳 [ Yang ]. Ainsi donc, le souple pouvait vaincre le dur ! zhāng sān fē [ Djang sanne feung ] s'inspira ensuite de ces principes pour établir les fondements du tài jí quán.


Selon la deuxième hypothèse, le tài jí quán serait créé par chén wáng tíng 陈王廷 [ Tcheune ouang ting ] au 17ème siècle au village de chén jiā gōu 陈家沟, [ Tcheune djia go ] le berceau du style chén 陈 [ Tcheune ] de Taï Chi Chuan.

 

Une discipline, plusieurs styles ...

Il existe 5 styles principaux de tài jí quán 太极拳 :

Chaque style comporte des formes (enchainement de plusieurs mouvements ou techniques) qui leurs sont propres. Il existe des formes à mains nues ou avec armes (épée 剑, sabre 刀, lance 枪, éventail 扇, baton 棍, hallebarde 关刀, etc...)

Le style le plus ancien est le style chén 陈 dont les autres styles sont issus.

Le plus connu aujourd'hui et le plus pratiqué dans le monde est le style yáng. Celui-ci a été élaboré en simplifiant et en épurant les techniques les plus complexes du style chén afin de rendre accessible le Taï Chi Chuan à tous et pour tous les âges, tout en gardant tout de même un riche panel de techniques. C'est la raison pour laquelle l'école yáng est de nos jours la plus développée et la plus répandue à travers le monde.

Pratiqué sans discrimination le Taï Chi Chuan dépasse sa finalité martiale et si le geste du combat est présent le but à atteindre peut être tout autre. Cette discipline s’ouvre à tous, quelques soient les objectifs, philosophiques, gymniques, de bien-être ou thérapeutiques et martiaux.


Ce texte est en partie issu d'un site qui me plaît bien.

haut de page 
Directement à la page d'accueil du site Écrire au © ® Liens externesemplacement réservé à : VOUS ?
CSS Valide ! _Prenez bien soin de vous !_ Sites de France